rééducation périnée après accouchement

La rééducation du périnée, vous savez ce truc pas franchement agréable à faire mais qui est très important pour éviter une descente d’organes précoce vers la quarantaine ou des fuites urinaires. Une fois terminée on peut réellement tirer un trait sur l’épisode grossesse et passer à autre chose. La pratique du sport est également vivement déconseillée avant d’avoir un périnée en béton. Enfin bref vous l’avez compris c’est un passage presque obligé, bon après chacun fait ce qu’il veut hein. Perso j’ai pas envie de retrouver ma vessie dans mon slip ou je ne sais pas quel autre organe, ils sont très bien où ils sont.

Il n’est jamais trop tard pour commencer sa rééducation périnéale, le bénéfice sera toujours là. De plus certains professionnels conseillent d’attendre la fin de l’allaitement avant de commencer car les hormones de la lactation et l’absence du retour de couches nuisent à l’efficacité du travail. Je l’ignorais mais j’ai arrêté complètement l’allaitement de ma petite aux environs de ses 7 mois et c’est justement à ce moment là que j’ai commencé à me soucier de mon périnée. Bon il faut dire aussi qu’avant ses 7 mois entre les tétées, la préparation des repas, les siestes… j’avais pas le temps et l’envie de me prendre la tête dans la salle d’attente du kiné ou de la sage-femme pour ça. Ma reprise du travail approchant à grand pas je voulais profiter du temps qu’il me restait d’autant plus que MiniCoeur a commencé l’adaptation à la crèche j’ai donc un peu plus de temps pour moi.

Au départ je pensais aller chez ma sage-femme chez qui j’ai fait ma préparation à l’accouchement mais je n’ai pas réussi à la joindre pour prendre rendez-vous. J’ai fait deux ou trois recherches sur Internet pour essayer de trouver quelqu’un d’autre pour effectuer mes séances et je suis tombée sur le site d’une kiné spécialisée dans la rééducation périnéale et abdominale. Parfait c’est justement ça qu’il me fallait 😉

Bien sûr que je me suis renseignée sur la toile pour savoir à quelle sauce j’allais être mangée. Je m’en étais même fait toute une histoire. Pour moi la rééducation du périnée c’était plutôt t’écarte les jambes et t’attends que la sonde travaille à ta place. Et en fin de compte pas du tout.

J’arrive au premier rdv chez cette kinésithérapeute, elle me pose un tas de questions (comment s’est passé mon accouchement, si j’ai des fuites urinaires…), m’explique en détail l’anatomie féminine ainsi que le périnée et puis elle me demande de faire des exercices très simples de respiration en sifflant dans un sifflet spécial tout en me mettant des électrodes sur le ventre. Celles-ci sont reliées directement à son ordinateur et elle peut également voir comment travaille mon périnée. Elle trouve que c’est très bien donc elle me dit qu’on fera des exercices à chaque séance et qu’elle revérifiera par la suite si la sonde est nécessaire ou non. Les exercices sont à reproduire tous les jours à la maison.

Et puis voilà les séances s’enchaînent, elles durent environ 15 minutes et je ne fais que des abdos. Mais attention pas n’importe quels abdominaux, elle m’apprend justement des exercices qui n’exercent pas de pression sur le périnée et m’aide à prendre conscience de mon corps et de ma respiration.

Au bout de 6 séances elle a contrôlé l’état de mon périnée à l’aide de ses doigts et en me demandant de le contracter. Elle me dit que c’est bien, que nous terminons les 4 séances et qu’il n’y aura pas besoin d’utiliser la sonde. Ouf je suis soulagée, ça m’enchantait pas trop d’avoir un truc dans le vagin…

Bon par contre j’avoue je lui mens un peu, à chaque début de séance lorsqu’elle me demande si j’ai fait mes exercices à la maison je lui dit oui alors que ce n’est pas toujours le cas (heu j’ai du les faire une seule fois je crois #MauvaiseElève).

Et pour les trois dernières séances c’est sur une machine révolutionnaire que ça se passe : HUBER MOTION LAB.  C’est un appareil qui permet de mobiliser tout son corps et ses muscles profonds tout en corrigeant sa posture. Les exercices s’affichent sur l’écran interactif et on doit les reproduire en temps réel sur la plate forme. C’est assez ludique, perso j’ai l’impression de jouer au Twister. Et puis on sent vraiment que notre corps travaille. Si cette méthode vous intéresse la société permet de faire une recherche des professionnels qui sont équipés de la machine près de chez vous.

Enfin voilà si vous préférez faire du sport et apprendre à faire des abdos efficaces qui ne sont pas trop agressifs pour votre corps et votre périnée, la rééducation chez le kiné est faite pour vous. J’ai vraiment beaucoup apprécié apprendre à prendre conscience de mon corps et savoir comment protéger mon périnée dans la vie de tous les jours. Parce que faut le bichonner le ptit…

 

Crédit photo : FreeImage

 

Et vous sage-femme ou kiné ? Qu’en avez vous pensé ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 comments on “✦ Rééducation du périnée : mon expérience chez une kiné ✦”

  1. Bonjour
    J ai beaucoup apprécié votre article sur votre rééducation périnéale. Et je suis comme vous à la recherche d’un kine ou d’ une sage femme équipé d’une machine pour faire la rééducation. Pouvez vous me donner le nom du professionnel que vous êtes allée voir?
    Merci beaucoup.
    Aurélie

  2. Bonjour
    Je lis avec intérêt votre blog concernant la rééducation périnéale et abdominale.
    Je viens d’accoucher de mon 2eme enfant et suis actuellement à la recherche de différentes méthodes de rééducations . Votre sujet m’intéresse . Aussi pourriez vous me donner le nom du kine pratiquant les méthodes dont vous parlées.
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse !

  3. Bonjour ,

    Je recherche une Kiné pour faire ce genre de rééducation.
    Est-il possible d’avoir les coordonnés de cette personne !
    Merci par avance et félicitations pour votre blog

  4. Bonjour,

    Très intéressant ! Merci pour ce partage 🙂 Je serai également intéressée par connaitre les coordonnées de ce kiné,
    Merci beaucoup 🙂

Laisser un commentaire