Je sais pas vous mais ici les coliques on connait et pas qu’un peu. MiniCoeur a passé ses quatre premiers mois à hurler toute la journée et à se tordre de douleur. J’avais mal pour elle et je passais mon temps à essayer de l’apaiser et à soulager ses maux. J’avais lu quelque part que les coliques ne faisaient soit disant pas aussi mal que ce que l’on pensait, voir même pas mal du tout et que c’est plus une question d’inconfort pour le nouveau-né. Mouais à voir dans l’état que ça mettait ma petite ça me donnait l’impression d’une gastro fois 1000.

C’est simple dès le retour de la maternité, à la maison elle passait ses journées à pleurer et ne dormait pas. Il n’y a qu’en balades en poussettes ou dans la voiture qu’elle s’endormait. Parfois ça devenait presque un gag puisqu’en voiture elle se réveillait à chaque arrêt ou feu rouge, hurlait un coup (même plusieurs) et se rendormait dès que la voiture redémarrait. Idem en rentrant, j’avais beau la sortir de la voiture en silence, à peine passé le pas de la porte les pleurs recommençaient de plus belle.

Que dis-je des pleurs ?? Nan des hurlements à la mort, elle devenait rouge écarlate, au bout de 5 minutes elle avait du mal à reprendre sa respiration et je la retrouvais toute chaude et transpirante.

TU VEUX VOIR CE QUE CA DONNE EN VRAI ??

colique nouveau-né et bébé

Tout de suite ça donne moins envie hein et c’est sûr elle est tout de suite moins jolie. N’empêche ça reste une de mes photos préférée, je l’adore et elle est très représentative de nos premières semaines.

Heureusement pour nous la nuit elle a toujours bien dormi (tu m’étonnes elle devait être tellement épuisée d’avoir pleuré toute la journée) avec un coucher entre 18h et 19h30. J’avais vraiment du mal à la faire tenir plus tard au plus grand malheur de son papa qui en finissant le travail vers 18h30 ne la voyait presque pas, voir pas du tout. Parfois même j’arrivais enfin à l’endormir vers 17h pour sa sieste et elle partait pour sa nuit tellement elle était naze. Bon elle se réveillait quand même pour manger vers 23h, 3h et 6h mais la nuit elle a toujours été adorable ça me prenait que 20 minutes à tout casser. Manger, rot, couche, un bisou, un bonne nuit, la veilleuse et elle se rendormait immédiatement toute seule même très petite. Je n’ai jamais voulu l’habituer à l’endormir dans mes bras pour ne pas qu’elle s’habitue et me le réclame à chaque fois. Et puis la nuit j’avais tellement la tête dans le cirage que j’était bien contente que ce soit de l’express.

Tout ça pour revenir à nos fameux moutons, les coliques. Comme je vous le disais mes journées se résumaient à tout faire pour qu’elle se sente mieux et qu’elle pleure le moins possible.

J’ai d’abord commencé par un rendez-vous d’urgence chez le pédiatre la semaine suivante de mon retour à la maison car elle hurlait tellement que j’ai vraiment cru que quelque chose clochait, qu’elle était malade. On s’imagine tout et n’importe quoi. Il lui a fait un check-up complet, m’a rassuré et lui a prescrit du BioGaïa, un probiotique d’origine naturelle qui renforce et rééquilibre les bonnes bactéries dans la flore intestinale des bébés. C’est vrai qu’on a vu une amélioration mais c’était pas encore tout à fait ça.

La semaine d’après lorsqu’elle avait à peine 10 jours c’est chez l’ostéopathe que nous avons tenté notre chance. Il l’a manipulé, elle a pas bronché et ça avait l’air de bien la détendre. Nous avons également vu un petit peu de mieux mais c’était toujours pas ça.

Ayant épuisé toutes mes cartes au niveau médical, il a fallu que je me fasse une raison : il n’y a que le temps qui fera disparaître complètement ses coliques. Je ne pouvais pas les stopper par contre je pouvais essayer de les soulager le plus possible.

Pour ça je peux dire merci mon ami Sofalange, THE matelas à langer mais pas n’importe lequel, il est incliné. Qu’est ce qu’elle a pu en passer des moments la dessus. L’inclinaison est telle que ça la soulageait et souvent il n’y a que dessus qu’elle arrivait enfin à se vider (héhé désolé pour le glamour mais ya pas d’autres mots). Parfois je l’aidais en lui repliant les jambes sur le ventre et je tournais dans le sens des aiguilles d’une montre.

J’ai également passé énormément de temps à lui faire des massages du ventre avec l’huile de massage ventre bébé de Weleda. J’adore cette marque et cette huile sent particulièrement bon tout en étant efficace.

Le bain marche pas mal aussi. Elle a toujours adoré ça. Généralement nous lui donnions un bain un jour sur deux mais les soirs où elle n’était pas bien ça faisait une activité de plus où elle était calme.

Si vous allaitez laissez le téter un sein complètement avant de passer à l’autre. Le lait de fin de tétée se digère mieux. Parfois il n’y a que le sein qui la soulageait, quand j’étais vraiment épuisée je la laissais un petit peu plus longtemps que d’habitude au sein l’après-midi, elle s’endormait et pendant ce temps j’avais enfin un moment de calme, j’en profitais pour regarder une série ou autre à la TV. En tout cas avec du recul je me dis qu’heureusement que j’allaitais, sinon qu’est ce que j’aurais fait pour la faire patienter 3 heures entre chaque biberon.

Un point de pression sur le ventre la soulageait également : allongée contre le ventre sur notre avant bras, couchée sur nous. Je n’ai pas essayé mais je pense que l’emmaillotage marche pas mal.

L’écharpe de portage et le porte-bébé sont assez efficaces. Une amie m’a prêté une écharpe de portage à nouer. Bon au début c’est un peu laborieux, on est pas trop à l’aise et après on prend le coup de main. Personnellement je n’ai jamais trop été rassurée par les écharpes de portage, je n’arrive pas à serrer les nœuds correctement et en même temps j’ai peur d’étouffer mon bébé si je serre trop. Je m’en suis servie seulement à la maison en dernier recours mais je gardais toujours une main pour tenir ma fille quand même. La plupart du temps elle était calme, car le fait d’avoir une petite pression sur le ventre la soulageait. J’aurais adoré avoir un porte bébé Ergobaby mais pour l’instant c’est pas dans nos priorités niveau finances 🙁

Il y a également les inconditionnels tours de poussette qui la calmait. Comme elle est née en plein été on en a bien profité. Mais bon j’avais beaucoup de choses à faire à la maison aussi, je ne pouvais pas la promener toute la journée. En tout cas ça marchait bien car elle a toujours été très curieuse. En balade elle ne pensait plus à son ventre.

En enfin la voiture mais là je pense que je ne vous apprend rien, ça marche avec tous les bébés. C’était vraiment ma dernière solution quand j’en pouvais vraiment plus. Hop je la mettais dans son cosy et on partait se balader, faire des emplettes, des drives pour les courses… Au moins je savais que pendant ce temps elle ne pleurerait pas et que j’aurais peut-être un espoir qu’elle ne se réveille pas en arrivant à la maison.

Au final ces coliques ont disparu du jour au lendemain sans crier gare à l’approche de ses 4 mois. En écrivant cet article je me souviens de ces premiers mois qui étaient particulièrement difficiles et je me rends compte que j’ai fait preuve de beaucoup de patience, je n’ai jamais craqué, crié, énervé. Je faisais tout cela calmement même si elle me pleurait dessus, je restais de marbre et continuais à lui parler comme si de rien n’était. Ça a changé du tout au tout lorsque les coliques ont enfin pris fin. Enfin des journées sans pleurs ou presque 😉

Et vous avez vous connu les coliques ? Avez-vous d’autres astuces qui ont fonctionné ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

0 comments on “✦ Comment soulager les coliques du nouveau-né ✦”

  1. Nous avons connu les coliques également, et j’ai testé quasiment tout ce que tu décris.
    Une chose également qui soulageait notre fils: le coucher sur le ventre et sur l’avant bras du papa (plus costaud que moi), on le voyait se calmer assez vite!

    • J’ai l’impression que beaucoup de parents passent par ça… ah oui l’avant bras ca marchait aussi chez nous mais on l’a pas trop testé parce j’avais un peu peur et papa rentrait tard dc qd il rentrait il la baignait et c’était l’heure de la coucher

  2. Nous avons vécu exactement la même chose que vous ! des hurlements à longueurs de journée … tellement que j’en délaissait ses soeurs et la maison ! On nous a alors conseillé l’ostéo aussi qui l’a plutot bien soulagé et puis nous avons changé de lait et d’eau ( nous sommes passé du lait gallia calisma à galliagest et de l’évian à la christaline ) nous y avons constaté du changement 🙂 certes bébé en avait encore mais beaucoup moins déjà !

    • Oui c’est vraiment des hurlements constants. Moi comme j’allaitais je n’ai pas pu faire grand chose mis à part faire attention à ce que je mangeais. J’ai supprimé les choux, champignons. .. comme tu dis dans ces moments on oublie la maison mais c’est pas grave le bien être de notre bébé avant tout 😀

Laisser un commentaire