recette bébé babycook

 

On a tous envie du meilleur pour nos enfants et notamment en ce qui concerne son alimentation et sa santé. Dans le monde où l’on vit pas facile de les préserver à longueur de temps de la pollution ou des pesticides, mais les premières années de sa vie un bébé est plus sensible et vulnérable. D’autant plus quand on lit ou entend que l’exposition massive aux pesticides à un âge précoce peut entraîner des retards du développement ou des troubles du comportement ou même moteurs. Personnellement ça me fait peur et je souhaite que ma fille ait toutes les cartes en main et démarre sa vie dans de bonnes conditions notamment sur sa santé. Je m’en voudrais si une fois adulte elle soit sujette à des allergies ou des intolérances alimentaires ou même des problèmes de santé liés à une mauvaise alimentation que je lui aurait fait subir bébé. Tout est lié de toute façon : la santé, le mode de vie, l’environnement, l’alimentation…

C’est pourquoi de nombreux parents se tournent vers le Bio ou le fait-maison pour essayer de les protéger. Mais qui dit fait-maison ne dit pas mieux que l’industriel tout dépend de la façon dont on le fait et des produits utilisés. Les produits industriel et notamment les produits d’alimentation infantiles sont soumis à de nombreux contrôles extrêmement rigoureux. Il faut faire la part des choses il y a du bon et du mauvais partout

 

Donc du fait-maison oui mais fait correctement. Ça ne sert à rien si c’est mal fait et que ce que vous proposiez à vos enfants soit bourré de pesticides et aurait perdu toutes ses vitamines. Dans ce cas ne vous embêtez pas, les petits pots seront meilleurs pour votre enfant. Ce n’est pas une tare de donner des petits pots, il faut seulement bien les choisir car ils ne sont pas tous adaptés à l’âge de nos enfants et certains sont bourrés de sels et d’additifs, mais pas tous rassurons nous…

Voici quelques exemples des choses à faire attention si vous cuisinez maison :

  • Quels fruits et légumes vaut-il mieux acheter Bio :

Pour les fruits : agrumes, raisin, pommes, poires, abricots, cerise, ananas, pêche, fraises. En gros tous les produits de l’arboriculture en général (sauf les kiwis)

Pour les légumes : épinards, laitues, blettes, choux, persil (légumes à feuilles en général), légumes à cosses (haricots verts).

 

  • Privilégier les fruits et légumes de saison et de proximité : ils ne voyagent pas et contiennent beaucoup moins de résidus de pesticides

 

  • Flocons d’avoines et céréales complètes : sont consommés avec leur enveloppe hors c’est cette même enveloppe qui est arrosée de pesticides et d’engrais. Il est donc également préférable de les prendre Bio.

 

  • Attention aux huiles (olive, colza) car les produits chimiques se concentrent dans les graisses. Préférez donc des produits Bio. Il y a par exemple la marque Quintesens qui propose des huiles Bio et adaptées à chaque âge.

 

  • Les matières grasses sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme de votre bébé. A partir d’un certain âge (généralement 6 ou 7 mois) vous pouvez en rajouter un petit peu dans les plats de bébé (selon les recommandation de votre pédiatre). Ce n’est pas parce que vous êtes au régime que votre enfant doit l’être également et inversement. Il est essentiel de varier les huiles et les matières grasses (huile d’olive, colza, lin…).

 

  • Préférez une cuisson vapeur de vos fruits et légumes au départ pour préserver le plus possible les nutriments

 

  • Si votre eau du robinet est calcaire, utilisez plutôt de l’eau minérale adaptée aux bébés dans votre cuiseur-vapeur, d’autant plus lorsque vous rajoutez l’eau de cuisson au plat pour mixer.

 

  • Utilisez l’eau de cuisson pour mixer vos soupes et purée elle regorge de nutriments des légumes que vous venez de cuire. Par contre jeter l’eau de cuisson des épinards, carottes, navets

 

  • Cuisinez vos légumes frais rapidement et ne les laissez pas perdre leurs vitamines inutilement plusieurs jours d’affilé dans le frigidaire. Essayez de cuisiner tout de suite vos légumes frais pour les congeler.

 

  • Pensez aux légumes (bio ou non) congelés pour pouvoir proposer des légumes qui ne sont pas forcement de saison. Cela vous permettra également de disposer de légumes d’une fraîcheur intraitable.

 

 

  • Avant 1 an ne salez pas les plats de bébé, préférez les aromates pour relever un plat (sauge, thym, romarin…)

 

  • Idem pour le sucre, utilisez plutôt un peu de la compote de 16h (sans sucre ajouté) pour sucrer un yaourt nature par exemple.

 

  • Pas de miel avant 1 an (risque de botulisme)

 

Il y a sans doute d’autres points à aborder mais je ne les ai pas en tête, n’hésitez pas à partager vos recommandations si j’en ai oublié. Je publierais un article sur les produits industriels dans quelques temps pour ceux que ça intéressent car je pense qu’il y a de très bons élèves et des moins bons. J’espère que je ne vous ai pas fait peur avec cet article 😉 Cuisiner maison garde quand même beaucoup d’avantages malgré tout cela. A nos popotes messieurs/mesdames mais sainement…

 

Et vous cuisinez vous maison ou des petits pots ? Faites vous attention à tout ? D’autres idées ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire